Ses livres adaptés au cinéma

Au moment où, cruellement éprouvé par le décès de sa fille et l’échec de Judas en 1955 au théâtre, on pourrait croire terminée la carrière de Marcel Pagnol, c’est le miracle des "Souvenirs d’Enfance" avec une deuxième trilogie devenue encore plus célèbre que la première : La Gloire de Mon Père, Le Château de ma mère en 1958, portés à l’écran en 1989 par Yves Robert, et Le Temps des Secrets en 1960.

Or, jusque là Marcel Pagnol n’avait écrit que des dialogues ou des scénari. Séduit par cette nouvelle façon de s’exprimer, il reprend le thème de son dernier film et en tire un roman : L’Eau des Collines en 1963, dont les 2 parties : Jean de Florette et Manon des Sources, ont été adaptées avec bonheur pour le cinéma en 1986, par Claude Berri.